->emp - chrono
courrier site emp
   

Sommaire Décembre 2007 :

  • 2 Décembre :
    • GRICCA nous propose une nouvelle sélection de livres sur l'Empire romain : Clic !
      • Le mentir-vrai dans l'Antiquité - Glen Warren BOWERSOCK : Clic !
      • Jésus et les nouvelles découvertes de l’archéologie - James H. CHARLESWORTH, J. KEITH ELLIOTT, Sean FREYNE, John REUMANN : Clic !
      • Caligula l’impudent - Pierre RENUCCI : Clic !
      • En survolant la Gaule - Christian GOUDINEAU et Frédéric LONTCHO : Clic !
      • Au temps des Césars - Camille FRANK : Clic !
      • Guide des voyages de saint Paul -Jean EMERIAU : Clic !
      • Jeux et Stratégies 2 - Rome du premier siècle av. J.C. au cinquième siècle ap. J.C. La légion romaine au service de l’Empire - Frédéric BEY : Clic !
      • « Les Alouettes » Histoire de la légion gauloise de César - François GILBERT : Clic !
      • L’armée romaine, VIIIe s. av. J.-C. - Ve s. ap. J.-C. - Pierre COSME : Clic !
      • Le dossier Attila - Katalin ESCHER et Iaroslav LEBEDYNSKY : Clic !
      • Flavius Josèphe : un juif dans l’Empire romain - Patrick BANON : Clic !
      • Le complot Tibère. Manius Maximius Furius, enquêteur impérial - Pierre-Edouard BESSE : Clic !
      • La légion écarlate - Johan HÉLIOT : Clic !
      • La louve et l’agneau - Lucien JERPHAGNON : Clic !
      • La traversée - Laurent GIRERD : Clic !
  • 4 Décembre :
    • L'Église coupable d'arnaque ? : Clic !
  • 9 Décembre :
2e PAGE
  • 9 Décembre :
    • GRICCA - Villas impériales : celle de Lucius Verus : Clic !
  • 10 Décembre :
    • Où l'on continue de s'interroger sur la nécessité, pratique et morale, de "tendre l'autre joue" : Clic !
      • Un peu jésuite sur les bords, le webmaster ? : Clic !
    • Et l'on recause un peu du Suaire de Turin : Clic !
3e PAGE
  • 10 Décembre :
    • Quid d'un genre de "Banque centrale impériale romaine" ? : Clic !
      • Que penser des historiens matérialistes marxisants ? : Clic !
  • 27 Décembre :
    • Un bis pour Quirinius en Syrie ? : Clic !
  • 29 Décembre :
    • Mme Vespasien, née Flavia Domitilla : Clic !
 
 

Durant les mois de décembre 2007 et de janvier 2008, des problèmes de connexion internet ont perturbé la réception de mon courrier et m'ont empêché gérer celui-ci avec la célérité que la politesse requiert.

Je présente mes excuses, les plus plates et les plus sincères, à tous les correspondants qui auraient reçu tardivement la réponse qu'ils attendaient, ou - ce qui est encore pire - qui l'attendent toujours, leur courriel s'étant égaré dans les nébuleux méandres de la Toile.

Le webmaster, Lucien J. Heldé - 6 février 2008.

 
RECHERCHE DANS LE SITE
"EMPEREURS ROMAINS"
Google Custom Search
 
 
2 Décembre 2007
Gricca a écrit :

Des livres sur l'empire romain

Après une absence de France, je reprends, un peu précipitamment, la suite des livres (en français uniquement) récemment parus sur l’empire romain. Cette liste découle des ouvrages que l’on m’a (ou que je me suis) procuré et n'a donc rien d’exhaustive.

RUBRIQUE LIVRES
  • Le mentir-vrai dans l'Antiquité. La littérature païenne et les évangiles de Glen Warren BOWERSOCK :- Bayard 2007

Aux premiers siècles de notre ère, du Satyricon à Lucien et Philostrate, un goût nouveau s’empare de l’Empire gréco-romain pour le roman, l’exotisme et le merveilleux. Cette prolifération d’une littérature de fiction fait éclater les représentations traditionnelles du monde. Glen Bowersock, grand connaisseur de la culture grecque et romaine, explore les effets insoupçonnés de la fiction dans l’histoire de l’Antiquité. Il va jusqu’à montrer comment les écrits chrétiens ont pu influencer la société polythéiste, dès la seconde moitié du Ier siècle. Il retrouve dans la littérature païenne de cette époque nombre de thèmes et de figures empruntés au christianisme naissant.

  • Jésus et les nouvelles découvertes de l’archéologie de James H. CHARLESWORTH, J. KEITH ELLIOTT, Sean FREYNE, John REUMANN - Bayard 2007

Dans quelle mesure les découvertes archéologiques permettent-elles d’approfondir notre connaissance de la vie, du monde et de la pensée de Jésus de Nazareth ? Il devient impossible aujourd’hui d’ignorer ce que les archéologues nous apprennent de Jésus et de son environnement. Tenir entre nos mains des objets de plus de 2000 ans qu’un juif contemporain de Jésus a lui-même tenu nous aide à mieux comprendre celles et ceux qui furent eux-mêmes touchés par Jésus. Ce livre apporte des éléments précis, fondés sur les plus récentes découvertes archéologiques en Terre sainte, qui bouleversent notre représentation du Jésus historique et des récits de l’Évangile.

  • Caligula l’impudent de Pierre RENUCCI - Infolio coll memoria 2007

Peu d’hommes ont laissé une trace aussi sulfureuse que Caligula. Loufoque, cruel, lubrique, il serait un monstre fou dont quelques meurtriers courageux ont débarrassé le monde. C’est oublier que son histoire fut écrite à l’origine par ses ennemis et que leurs témoignages toujours à charge, doivent être passés au crible de la critique. Le règne de Caligula ne se résume pas, en effet, à ces poncifs longtemps recopiés par la littérature postérieure. Il est l’un des nombreux épisodes de la lutte sourde qui opposa, dès l’avènement du principat, les empereurs à l’aristocratie sénatoriale. D’où la nécessité de s’interroger sur le lien entre les défauts prêtés au personnage et la structure politique, religieuse et sociale de l’époque julio-claudienne. C’est à ce travail que s’attache cette biographie. Sans chercher à réhabiliter un personnage qui conservera toujours une part de mystère, son auteur en propose un portrait nuancé, débarrassé de la légende noire. Non celui d’un monstre, mais celui d’un homme aux prises avec la monstruosité du pouvoir.
Portraits de Caligula (en anglais) : www.portraitsofcaligula.com

  • En survolant la Gaule de Christian GOUDINEAU et Frédéric LONTCHO - Collection promenades archéologiques éditions errance 2007

Depuis quelques décennies, l’avion s’est fait l’auxiliaire de l’archéologue, surtout pour restituer les traces des vestiges enfouis dans le sol. Enclos funéraires, exploitations agricoles, temples ou théâtres, et même des agglomérations entières ont pu être photographiés et cartographiés. Mais l’avion offre aussi une autre chance : celle de regarder d’en haut des sites ou des vestiges que nous observons habituellement au ras du sol. L’altitude permet une vision différente de ces monuments de la Gaule …. Un survol archéologique non dénué d’imagination et de poésie.

  • Au temps des Césars (Testez et révisez vos connaissances sur la Rome antique) de Camille FRANK - Ellipses 2007

Le scénario : Tout sur la Rome antique et sur la vie des Romains : vie quotidienne, culture, religion, dieux, jeux du cirque, organisation de la ville, architecture… Plein de définitions pour connaître l’essentiel du vocabulaire. Des biographies des hommes célèbres : César, Auguste, Claude… De rendez-vous en rendez-vous, l’héroïne et son mystérieux contact vous entraînent aux quatre coins de Rome.

  • Guide des voyages de saint Paul de Jean EMERIAU - Desclée de Brouwer 2007

Que l’on soit voyageur ou pèlerin, en cheminant sur les sites que saint Paul a parcourus, il est bon de se référer aux grands textes des Actes des Apôtres, des lettres qu’il a écrites, ainsi que de la Bible qui nourrissait sa pensée et sa foi. C’est tout le projet de ce guide de Jean Emeriau, qui a accompagné de nombreux groupes, que de permettre de cette découverte. L’apport original de ce guide illustré est de fournir des encadrés, cartes, plans et chronologie. D’autre part, de nombreux textes d’auteurs grecs et latins, contemporains ou non de Paul, restituent l’atmosphère dans laquelle vivait l’homme de Tarse, citoyen romain. Ces écrits, en effet, nous aident à mieux comprendre le personnage, son œuvre, son milieu et son temps. Texte vivant, ce guide, expérimenté sur le terrain, sera le compagnon idéal d’un voyage sur les pas de l’Apôtre.

  • Jeux et Stratégies 2 - Rome du premier siècle av. J.C. au cinquième siècle ap. J.C. La légion romaine au service de l’Empire par Frédéric BEY, avec des illustrations originales de Giuseppe RAVA - Histoire et Collections 2007

Fait exceptionnel par sa durée, l’armée romaine est parvenue à porter à bout de bras l’Empire pendant six siècles. La légion, pierre angulaire de cette armée, demeure pour cette raison l’objet d’une fascination jamais démentie, de la part des historiens comme des joueurs d’histoire. Allons maintenant à sa rencontre. Au travers de six chapitres, un par siècle de Jules César à Aetius, ce livre se propose d’expliquer, étapes par étapes, les évolutions de la légion et de l’armée romaine, puis de relater les campagnes les plus marquantes de cette longue période : la Guerre des Gaules, l’année des quatre empereurs, les conquêtes de Trajan, l’Anarchie militaire et ses guerres civiles, les campagnes de Constantin ou encore les Invasions barbares. Le jeu d’histoire ouvre de nombreuses portes pour illustrer une histoire militaire aussi riche que celle de l’Empire romain. Pour conseiller les joueurs, débutants ou vétérans, cet ouvrage offre un panorama complet de tous les jeux de guerre publiés à propos de la période allant de 100 avant J.-C. à 476 après J.-C., grâce à des ludographies exhaustives, des analyses, des cartes et de nombreuses photographies de jeux. En prolongeant le récit historique par des démonstrations ludiques, « L’armée romaine au service de l’Empire » apporte ainsi un regard inédit sur les réalités de la Légion romaine.

  • « Les Alouettes » Histoire de la légion gauloise de César de François GILBERT - Economica 2007

Les légions romaines ont toujours fasciné et inspiré. Durant la fin de l’Empire romain, des érudits cherchaient déjà à comprendre les raisons de leur succès pour tenter de renouer avec le glorieux passé d’une Ville éternelle, paradoxalement moribonde. Le Moyen-Âge puis la Renaissance regardèrent à leur tour l’armée romaine comme le modèle de l’efficacité militaire, faisant largement référence aux traités anciens. L’époque moderne et contemporaine étudièrent à leur suite la stratégie des grands généraux pour l’enseigner dans les écoles militaires. Des siècles d’intérêt nous permettent aujourd’hui - avec raison - de bien connaître cette armée romaine, dans sa structure et ses tactiques. Mais la vision du chercheur moderne reste généralement globale et impersonnelle. En choisissant de raconter l’histoire d’une légion en particulier, cet ouvrage remet justement en lumière la vie et les actions de ces soldats anonymes, qui façonnèrent cet Empire millénaire à coups de glaive et de pioche. La légion en ligne de mire n’est pas n’importe quelle unité : il s’agit de la célèbre légion des « Alouettes », créée par César avec des Gaulois de la « Gaule togée », c’est-à-dire déjà romanisée, à une époque où l’autre Gaule, la « chevelue », la barbare, tente de chasser le proconsul hors de ses frontières. Très vite, cette légion se fond dans la masse et perd la spécificité de son origine. Mutée sous d’autres cieux, elle parcourt l’Empire, de l’Afrique à la Germanie, de l’Espagne à l’Arménie, connaissant des heures sombres, la routine des cantonnements, amis aussi des moments de gloire, tout au long des cent vingt ans de sa brève existence racontée dans ce livre.

  • L’armée romaine VIIIe s. av. J.-C. - Ve s. ap. J.-C. de Pierre COSME - Collection Cursus Armand Colin 2007

L’armée romaine nous est familière. Amateurs de péplums ou des bandes dessinées, lecteurs des classiques, visiteurs de sites antiques, qui n’a croisé des figures de soldats romains ? S’y mêle la fascination pour cet implacable outil de conquête et de civilisation, auquel l’Europe notamment doit largement ses contours. Afin de restituer la réalité de l’armée romaine, cet ouvrage essentiellement chronologique, analyse l’évolution des institutions militaires romaines, mais s’attache aussi à donner corps à cette armée, en décrivant le quotidien du soldat. Il s’appuie sur une documentation enrichie des dernières découvertes épigraphiques, payrologiques, archéologiques ou numismatiques. Dès lors apparaît un univers à part entière, dont les transformations au fil du temps suivent étroitement les mutations de la société romaine et l’évolution des rapports existant entre Rome et le monde extérieur. Et se dégage une image du soldat qui, au-delà d’un instrument de conquête, a également contribué à la diffusion du mode de vie romain, à la bonne marche de l’administration de l’Empire, mais aussi à la circulation des idées et des croyances.

  • Le dossier Attila : Le roi des Huns au delà du mythe de Katalin ESCHER et Iaroslav LEBEDYNSKY - Actes Sud / Errance 2007

Attila, roi des Huns de 435 à 453, a contribué de son vivant à la naissance de son propre mythe, et ses biographes, de l’Antiquité tardive à nos jours, ont déployé beaucoup d’imagination. Pourtant, derrière les erreurs et les légendes, on peut, en scrutant les sources avec rigueur, discerner le vrai visage d’un personnage fascinant et comprendre sa carrière et ses motivations dans l’ambiance des mondes romain et « barbare » étroitement interpénétrés du Ve siècle. Ce livre, qui prend le contre-pied de beaucoup de traditions historiographiques sans fondement, fait revivre le vrai Attila. Le roi hun ne fut, ni le « fléau de Dieu », ni le représentant d’une Asie lancée à l’assaut de l’Occident, ni le fossoyeur du monde romain « décadent ». Souverain ambitieux et hautain d’un empire construit surtout par ses prédécesseurs, diplomate rusé et maître chanteur sans scrupule, il se révéla médiocre général, et sa mort anéantit la domination des Huns dans les steppes européennes. L’ouvrage replace ce que l’on sait de la vie d’Attila dans son contexte historique, et analyse en détail sa personnalité, ses croyances, ses aptitudes politiques, diplomatiques et militaires. Il montre comment, à partir du souvenir laissé par son règne, se sont édifiées plusieurs grandes traditions légendaires.

 

Réédition en format poche :

Sexe et pouvoir à Rome de Paul VEYNE - Points 2007

 

RUBRIQUE ROMANS HISTORIQUES :
  • Flavius Josèphe : un juif dans l’Empire romain de Patrick BANON - Presses de la Renaissance 2007

Ier siècle. L'Empire est en plein chaos. Tibère, Caligula et Néron précipitent la fin de la dynastie d'Auguste. La Judée se soulève contre Rome. Les juifs étendent leur combat désespéré au Proche-Orient et le messianisme connaît ses premiers martyrs. Le conflit dépasse les hommes, car il s'agit bien d'un choc de civilisations, les soldats des Ténèbres contre les soldats de la Lumière. Prêtre du Temple, général de Galilée, Flavius Josèphe tente d'éviter à son peuple la tragédie qu'il pressent. Diplomate et stratège de talent, patriote au point de mener contre Rome une guerre à laquelle il ne croit pas, puis partisan des Romains lors du siège de Jérusalem par Titus, Flavius Josèphe est un personnage mosaïque. Ses écrits restent la seule preuve, hors évangiles, de l'existence de Jean-Baptiste, de Jacques et de Jésus. Historien d'un siècle en mutation, Flavius Josèphe voit le pouvoir romain se déplacer vers l'Orient, assiste au couronnement du premier César issu de la plèbe, à la chute du Temple de Jérusalem, à la naissance d'un judaïsme rabbinique et à l'émergence de la pensée chrétienne.

  • Le complot Tibère. Manius Maximius Furius, enquêteur impérial de Pierre-Edouard BESSE - City 2007

Rome, 24 après J.C, avant-veille des jeux Apolliniens. Le gladiateur Maximius Furius découvre dans les latrines de son école un esclave gravement blessé. Avant de mourir, cet esclave a juste le temps de dénoncer un complot… contre l'empereur Tibère lui-même ! Maximius Furius se retrouve au cœur de cette sombre machination contre le pouvoir. Au cours des vingt-quatre heures suivantes, il doit mener l'enquête pour se laver de soupçons de trahison, les cadavres pleuvent, et il doit résister aux manipulations des personnages les plus puissants de l'Empire. La politique est un jeu dangereux… Mais le gladiateur devenu enquêteur possède une rage de vaincre, une volonté de vengeance rédemptrice et, surtout, une grande soif de vivre ! Le premier volet de la série Maximius Furius, enquêteur impérial: un roman faisant revivre la Rome impériale, ses riches palais, ses esclaves, mais aussi ses vices, ses crimes et… ses mystères.

  • La légion écarlate de Johan HÉLIOT - Mango collection Royaumes perdus 2007

L’empire romain ne suffit pas au général Servius Tarsa. A la tête de sa légion, il part conquérir le monde par-delà la Grande Mer. Mais l’expédition est à peine arrivée en vue des côtes d’un nouveau territoire qu’une tempête la décime. Tarsa choisit d’ignorer le sinistre présage, comme un défi aux dieux indigènes. Ceux-ci vont alors se venger, par la main de leurs fidèles à la peau rouge. Tandis que s’engage un inégal combat entre l’armée la plus puissante du monde et son exact opposé : un patchwork de tribus libres, un périple extraordinaire commence pour le jeune soldat Marcus Livius Salveris.
Sous Trajan, des Romains chez les Indiens d’Amérique !!!!

  • La louve et l’agneau de Lucien JERPHAGNON - Desclée de Brouwer 2007

« Finalement, je me suis gardé les trois chrétiens pour demain… » Ils ne seront plus que deux, le lendemain : le vieil évêque et la fille blonde, les seuls qui aient tenu jusque-là. Les chrétiens… Il s’en serait bien passé, le légat. On n’en parlait plus, ces derniers temps. Et l’empereur qui va déterrer cette vieille histoire… Quelle mouche l’a piqué ? Caius, le légat, qui pense trop pour un haut fonctionnaire ; Serotinus, un vieil ami de passage, malin comme un sage ; Rufus, le militaire ravi de l’être, et Arminius, le bourreau occasionnel, qu’inquiète fort la santé de sa petite dernière. Et puis, le médecin grec, et ce vrai-faux Dalmate qu’on dit interprète… De tout ce monde, que va-t-il advenir en ces cinq jours de septembre 258, à Lambèse, siège de la IIIe légion ?

  • La traversée de Laurent GIRERD - Ed. le temps qu’il fait 2007

Ce texte bref donne à lire le fulgurant journal d’un soldat romain ayant vécu, au IVe siècle après J.-C. dans un fortin très isolé parmi les sables brûlants du désert saharien. « Dans ce lieu soumis à l’effacement, au mirage perpétuels », comme pour survivre à la paix, à l’attente et à l’ennui, celui-ci cède littéralement au violent appel d’un petit bloc de pierre qui fera de lui un sculpteur, transformera le centurion angoissé en un artiste ébloui et fiévreux. Les grandes ombres de Buzzati et de Gracq, qui ne planent que de loin sur ce récit intense, ne doivent en aucun cas en empêcher la lecture. C’est tout le contraire.

 

Romans rééditions en format poche :

  • Lucie de Syracuse de Marie FERRANTI - Folio-Gallimard 2007
  • L'Empire des Dragons de Valerio MANFREDI - Pocket 2007

GRICCA

 

 
 
 
4 Décembre 2007
Thierry a écrit :
Saviez-vous qu'un Italien avait entamé un procès contre l'église catholique ? Cliquez sur Procès, puis sur Arguments
 
 
 
RÉPONSE :

Ouais !… Sans préjuger de la valeur du livre de Cascioli - je ne l'ai pas lu -, j'hésite sur la façon de considérer sa démarche judiciaire : dérive procédurière, idée loufoque voire cucul-la-praline… ou coup de pub cynique mais plutôt bébête ?

Plus fondamentalement, on connaît les difficultés croissantes que rencontrent les historiens "sérieux" pour garder leurs travaux à l'abri de tout empiètement politico-judiciaire (particulièrement en France, avec l'approbation de lois mémorielles visant l'esclavage, le génocide arménien, la colonisation, etc). Il me paraît donc fort mal venu qu'un historien saisisse la justice de causes en rapport avec ses recherches. Surtout quand il s'agit d'une histoire aussi controversée que celle du christianisme primitif… et quand la cause est aussi douteuse que celle défendue par M. Cascioli. Attaquer l'Église catholique "pour abus de la crédulité populaire et pour substitution de personne" ? Faut pas pousser bobonne dans les vignes de Chianti ! Quelle cour de justice posséderait le niveau de compétence exégétique requis pour statuer sur la validité des conclusions de M. Cascioli alors que elles-ci ne seraient probablement même pas acceptées par la plupart des spécialistes des Évangiles, quelles que soient leurs sensibilités idéologiques ?

 

 
 
 
9 Décembre 2007
Le Bureau de l'Association numismatique de Monaco a écrit :

Nous vous informons que nous avons fait écrire un site informatique : www.anm.asso.mc

numismatique monaco

L'Association Numismatique de Monaco, fondée en 1976, a pour but de "créer dans le domaine numismatique des relations amicales, de faciliter l'étude, la recherche, l'échange des monnaies, médailles et papier-monnaie, de développer le goût de la numismatique, d'organiser des réunions et toutes manifestations ayant trait à la numismatique"